JCB by Jean Charles Boisset et Baccarat

Jean-Charles Boisset est un personnage singulier qui ne peut que forcer l’admiration, à l’image du groupe familial qu’il dirige aujourd’hui avec sa soeur Nathalie Boisset. Il faut imaginer que le groupe Boisset qui génère aujourd’hui 300 millions d’euros de chiffre d’affaire a été créé en 1961 par Jean-Claude Boisset âgé de 18 ans seulement. Basé à Nuits-Saint-Georges, le groupe est assez vite sorti des frontières de la Bourgogne, se développant aux États-Unis – où Jean-Charles Boisset vit désormais avec son épouse Gina Gallo et ses enfants -, dans le Languedoc, le Beaujolais, la Vallée du Rhône ou encore le Jura (avec le rachat des Domaines Henri Maire en 2015).

Je disais en ouverture de cet article que Jean-Charles Boisset est un personnage singulier, je suis tenté d’ajouter “aux yeux d’un Français”. Quiconque fait une recherche sur google image découvrira un homme au style exubérant, très américain et les vins de la marque qui porte son nom ont un packaging qui ne passe pas inaperçu. Mais voilà, passée cette première impression, on découvre un homme qui a l’innovation et le respect du sol (notamment via la biodynamie) comme boussole, un homme passionné et touche à tout qui, en restant dans le vin, s’est aventuré aux états-unis avant de se diversifier, se lançant aujourd’hui dans la verrerie comme vous le verrez ci-dessous, dans la bijouterie ou encore dans le parfum, avec deux eaux de parfums dédiées à ses filles, Honoré-Joséphine et Grace-Antoinette.

J’ai été convié il y a quelques semaines à la présentation d’une collection de verrerie créée en collaboration avec la maison de cristal Baccarat au sein de l’appartement parisien de Jean-Charles Boisset superbement décoré par Jacques Garcia. Cette présentation fut l’occasion de déguster quelques vins du groupe : 4 vins de la gamme JCB by Jean-Charles Boisset et 1 vin du Domaine de la Vougeraie.

Baccarat Passion Collection

Passionné par les arts décoratif et grand connaisseur de l’histoire de Baccarat (dont il possède un grand nombre de pièces créées au fil de l’histoire de la maison française fondée en 1764), Jean-Charles Boisset rêvait de créer une collection de verres en cristal en collaboration avec Baccarat.

Il a su convaincre Daniela Riccardi, directrice générale de Baccarat, de s’aventurer dans le monde technique de l’oenologie et son projet est devenu réalité après 9 ans de travail.

L’envie de Jean-Charles Boisset était simple : créer un verre unique pour tous les vins et un verre à effervescent ainsi que des carafes dans la plus pure tradition du service à la française et dans le matériau le plus luxueux.

Le verre à champagne mesure 23,5cm et pèse 370g, avec 32% de plomb (le pourcentage le plus élevé). Il est évasé afin que les arômes puissent s’exprimer. (300€ les deux)

Une carafe à champagne l’accompagne. Haute de 35cm, sa forme reprend la forme ronde d’une bulle et l’objectif est de parvenir à ce que ne reste dans le verre que 60% de l’effervescence présente dans la bouteille afin d’obtenir une bulle plus discrète, une effervescence crémeuse. On perdrait 20% à l’ouverture de la bouteille et 20% lors du passage dans la carafe. (760€)

Le verre à vin est encore plus imposant : sa hauteur est similaire mais il pèse 450g. C’est un verre très large, avec un buvant légèrement évasé vers l’extérieur qui rend très naturel le geste lorsqu’on le porte à la bouche et conduit le vin directement vers le capteur de la langue le plus intéressant. (300€ les deux)

La carafe à vin vient compléter la collection. (680€)

Ce sont des verres qui se positionnent à l’opposé de ce que peut proposer Zalto qui fait à la course à la finesse et à la légèreté ou Riedel qui propose un verre par cépage. C’est une collection hommage à l’art du service à la française qui trouve sa place sur une table élégante.

S’il fallait un dernier argument en faveur du cristal, le bruit de deux verres en cristal Baccarat qui s’entrechoquent est à nul autre pareil !

JCB by Jean Charles Boisset

Nous avons pu mettre cette verrerie à l’épreuve en dégustant 4 vins de la gamme JCB by Jean-Charles Boisset qui rassemble des vins produits en édition limitée et qui portent chacun un numéro qui a une signification bien particulière pour Jean-Charles Boisset.

JCB by Jean-Charles Boisset Infinity

Ce crémant de Bourgogne est composé à 70% d’aligoté provenant des environs de la Rochepot (Hautes-Côtes de Beaune) plus une partie de pinot noir majoritairement des Hautes-Côtes de Beaune et le reste de Côte d’Or. C’est un vin cultivé en bio et biodynamie.

Un joli crémant dont l’effervescence crémeuse est magnifiée par le passage en carafe. Des notes de fleurs blanches, d’amande soutenues par une belle acidité.

JCB by Jean-Charles Boisset no.13

.

.

No.13 est dédié à l’épouse de Jean-Charles Boisset. Ce crémant rosé est un assemblage de chardonnay (60%) et pinot noir avec 5% des vins élevés en fûts durant six mois. C’est un assemblage des meilleures parcelles des Côte de Beaune et Côte de Nuits (En Bollery à Vougeot par exemple, ou encore des parcelles à Chenôve et dans les Hautes Côtes de Nuits); mais aussi du village de Molesme dans le Châtillonnais.

Il bénéficie d’un vieillissement en cave de 24 mois.

Un crémant qui a beaucoup de charme, s’ouvrant sur des notes de rose avant de devenir une bombe de petits fruits rouges délicats. En bouche, la texture enveloppante accompagne une trajectoire franche. Très belle longueur.

JCB by Jean-Charles Boisset no.3

.

.

No.3 est un vin très original puisqu’il rassemble des pinots noirs de Bourgogne (issus de Nuits-Saint George, Chambolle-Musigny et Gevrey Chambertin) et de Californie (5 terroirs de la Russian River Valley) à parts égales. Pourquoi 3 ? Parce que 1+1=3, l’idée que résultat est supérieur à la somme des individualités. 3 également en hommage à l’épouse et aux deux filles de Jean-Charles Boisset. Élevage de 22 mois en fûts de chêne français.

Pas de doutes, la finesse du Pinot Noir est là, avec des notes de pétales de rose, de cerises puis l’apparition de notes plus terriennes très bourguignonnes. En bouche, la flamboyance et la richesse nous font quitter la Bourgogne, le vin s’efface sur des notes épicées avec des tannins d’une grande souplesse.

JCB by Jean-Charles Boisset no.1

No.1 est un 100% Cabernet Sauvignon de la Napa Valley.

C’est une main de fer dans un gant de velours, on sent la puissance du vin lorsqu’on le porte au nez (avec du boisé, des arômes de fruits noirs – mûre), mais il se montre souple et délicat en bouche. La texture est veloutée, avec des notes de fraise écrasée. La finale est longue, un peu asséchante à la première gorgée, mais beaucoup plus souple et agréable après quelques minutes d’aération dans le verre. Une grande réussite qui mêle opulence et sensualité !

Domaine de la Vougeraie

Nous avons également eu la chance de pouvoir déguster un vin très particulier qui est le joyau du Domaine de la Vougeraie, domaine créé en 1999 pour rassembler les plus belles parcelles que possède la famille Boisset. Le Domaine de la Vougeraie, c’est 67 parcelles sur 34 hectares (2/3 en Côte de Nuits, 1/3 en Côte de Beaune), travaillées en biodynamie depuis 2001.

Vougeot 1er Cru Le Clos Blanc de Vougeot 2014 du Domaine de la Vougeraie

Ce joyau que j’évoquais, c’est le Vougeot 1er Cru Le Clos blanc de Vougeot, un clos situé en face du Clos de Vougeot dans un océan de grands vins rouges, ce qui lui vaut le surnom de “diamant serti de rubis”.

Ce vignoble est intéressant à bien des égards. Ses premières vendanges remontent vraisemblablement à 1110, il a toujours été planté en blanc et était le vin de messe des moines de Cîteaux.

D’une superficie totale de 2,28 hectares (deux parcelles, “Le Grand Carré de la Vigne Blanche” et “Le Haut de la Vigne Blanche”), il est planté à 95% de Chardonnay, 4% de Pinot Gris et 1% de Pinot Blanc.



Nous avons dégusté le millésime 2014. Les raisins furent récoltés les 11, 13 15 et 16 septembre 2014, le vin a passé 12 mois en fûts (36% de fûts neufs des forêts de l’Allier et de Cîteaux avec une chauffe moyenne) avec des bâtonnages 2 fois par mois jusqu’en décembre puis 6 mois en cuve inox. Mise en bouteille après une légère filtration (et sans soutirage)

C’est un vin jeune qui se présente à nous, son élevage l’a taillé pour la garde, le boisé est à ce stade bien perceptible (avec des arômes de noisette, un peu de vanille) mais ne masque pas de jolies notes florales et d’agrumes. C’est un vin de contemplation, impression renforcée par le caractère du millésime 2014 que j’associe à un certain classicisme, de la droiture. La bouche est ample, puissante, avec un toucher gras mais avec en plus une grande précision. La longueur en bouche est presque infinie, avec une finale légèrement citronnée.

.


Merci à Jean-Charles et Nathalie Boisset pour cette belle découverte des vins JCB by Jean-Charles Boisset et de la collection de verrerie Baccarat !

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *