Brèves

L’actu du monde du vin en bref, c’est par ici 👇🏻

.


.

R 2011 de Ruinart et le nouvel étui seconde peau

À période exceptionnelle, dispositif exceptionnel. La maison de champagne Ruinart a présenté le millésime 2011 de sa cuvée millésimée via l’application Zoom. Livrée la veille avec un verre et un carnet de dégustation, la bouteille était surtout entourée d’une inédite couche de protection blanche.

Mercredi 11h, Frédéric Panaiotis apparaissait à l’écran pour une présentation certes à distance mais qui n’a pas empêché les échanges avec l’auditoire.

Le nouvel étui seconde peau

La maison Ruinart qui appartient au groupe LVMH est engagé dans une démarche de réduction de son empreinte carbone et Frédéric Panaiotis a rappelé un chiffre que j’avais déjà entendu : la bouteille et son packaging sont responsable de 30% des émissions carbonne.

Cette enveloppe fabriquée à partir de papier éco-sourcé (forêts menées en développement durable) permet de diminuer de 60% l’empreinte carbone du packaging : de 360g pour un étui classique, on passe à 40g (9x plus léger). Ce nouvel étui seconde peau a vocation à remplacer tous les étuis de R, R millésime, Blanc de Blancs, Rosé. Il protège le blanc de blancs dont la bouteille transparente rend le contenu sensible aux UV et résiste à l’eau donc on peut le laisser dans le sceau à glace.

Je ne suis pas consommateur de gift box donc je ne suis pas concerné mais toute initiative visant à réduire l’empreinte carbonne de l’industrie doit être saluée.

Cet étui sera présenté en avant première à la Grande Epicerie de Paris (le Bon Marché) du 15 septembre au 15 octobre !

Le millésime 2011 en Champagne

Frédéric Panaiotis a ensuite fait la rétrospective du millésime 2011.

On peut voir sur le graphique que les principaux indices sont dans la moyenne décennale. Le printemps estival a provoqué l’accélération du cycle végétatif, les précipitations estivales ont été beaucoup plus importantes que la moyenne décennale (mais l’été n’a pas été frais donc il n’y a pas eu de ralentissement de la maturation). Les premiers secteurs ont été vendangés le 19 août mais pour le gros de la champagne, c’est le 26 août que les vendanges ont débuté. Il s’est écoulé 89 jours entre la floraison et la vendange (en 2019, on est descendu à 82 jours, un record !)

Le degré d’alcool était légèrement en dessous de la moyenne décennale, l’acidité dans la moyenne et on peut également noter que l’acide gluconique et le glycérol étaient plutôt faible, ce qui montre que le botrytis n’a pas été aussi développé qu’on aurait pu le craindre. Nous sommes donc loin de l’année catastrophique !

R 2011 de Ruinart

Composé à 51% de Chardonnay (davantage Côte des blancs que Montagne de Reims) et 49% de Pinot Noir, le champagne est dosé en extra brut (mais la mention brut demeure) et la bouteille dégustée a été dégorgée en février 2019.

Frédéric Panaiotis rappelle que chez Ruinart, on n’aime pas le côté malo donc il y a un gros travail pour éviter le “trait lactique” qui peut d’ailleurs se développer dès la fermentation alcoolique.

C’est la qualité des raisins de chardonnay qui a conduit la maison à déclarer ce millésime globalement boudé en champagne (tout comme pour le millésime 2010 qui a vu naître des chardonnay exceptionnels).

Dégustation

Le nez est très frais, sur des arômes floraux légers, les fruits blancs, des agrumes, c’est ciselé. Des notes végétales apparaissent ensuite, signe d’une année plus fraiche, avec des arômes de thé vert, de tilleul. Enfin, après quelques minutes dans le verre, des arômes exotiques (papaye) et de discrètes épices entrent en jeu.

En bouche, il y a de l’onctuosité et une certaine épaisseur mais c’est tendu. En fin de bouche, il y a pour mon palais un léger déséquilibre et compte tenu du profil aromatique du vin, je serais curieux de voir ce que donnerait un dosage légèrement plus bas.

C’est un champagne élégant, très bien élaboré, mais comme je navigue dans le monde des champagnes de vignerons qui ont plus de caractère et résultent de choix d’élaboration plus audacieux, je ne peux m’empêcher de trouver ce R.2011 un peu trop discret et consensuel. Mais il y a des publics et des occasions pour lesquels cela se prête et la diversité des profils de champagne fait la richesse de la région !

Quels accords mets / vins ?

Du côté des accords mets/vins, Frédéric Panaïotis nous indique que cela a bien fonctionné avec du tourteau ou une araignée de mer sur lit d’avocat, julienne de granny smith et fraines de coriandre, ou encore avec un carpaccio de Saint Jacques à la bergamotte.

COVID-19 : le monde du vin se mobilise pour les soignants

Dans la crise sanitaire que nous traversons, les vignerons souffrent doublement : leurs débouchés commerciaux sont très réduits (sans l’export et les restaurateurs) et des incertitudes pèsent sur la capacité à accompagner la croissance de la vigne et plus encore à pouvoir mener les vendanges dans les régions où elles sont manuelles. Mais le monde du vin a toujours été généreux, en témoignent les ventes caritatives comme la célèbre vente des Hospices de Beaune qui a lieu chaque année depuis 1859.

Petit tour d’horizon des initiatives qui ont fleuri au cours des deux derniers mois !

La vente organisée par Idealwine pour le collectif #ProtègeTonSoignant

Le site de vente aux enchères de vin Idealwine a pris contact avec une centaine de propriétés en leur demandant de donner du vin pour organiser une vente caritative. Idealwine a choisi d’aider le collectif #ProtegeTonSoignant qui œuvre depuis le 24 mars pour accompagner les hôpitaux dans leur lutte contre le virus, en identifiant leurs besoins et en y répondant, très concrètement, par l’achat et la fourniture de matériels

De nombreux vignerons ont répondu à l’appel mais également des partenaires tels que l’Association des Sommeliers de Paris ou la Maison du Whisky et pas moins de 1000 flacons de formats allant de la demi-bouteille au salmanazar ont ainsi été mis en vente sans prix de réserve.

Les acheteurs ont ainsi pu enchérir pour acquérir des vins de Jacques Prieur, le Domaine de la Vougeraie, Marquis d’Angerville, Château Yquem, Château Haut-Brion, Château Lafite Rothschild, Château Cheval Blanc, Figeac, Angélus, Fonsalette (E. Reynaud, Château Rayas), Dagueneau, Clos Rougeard, Marcel Deiss et tant d’autres.

Quelques lots : 1 salmanazar de Clos de Vougeot 2006 d’Albert Bichot adjugé 1772€, 1 magnum Réserve Charlie Charles Heidsieck 1982 adjugé 1355€, 3 Bouteille Montrachet Grand Cru Jacques Prieur (Caisse panachée Millésimes 2011 – 2013 – 2014) adjugées 1302€, Une journée avec la famille Barton Sartorius adjugée 1900€, 1 Double-magnum Château Lafite Rothschild 1er Grand Cru Classé 1996 adjugé 3412€.

Bilan de l’opération, la vente a permis de reverser 134 626€ (frais acheteurs compris) à l’association France Eco Sociale Tech, sur laquelle s’appuie le collectif !

Bravo Idealwine pour la réactivité, l’engagement de toute l’équipe et bravo à tous les vignerons et partenaires qui ont participé à l’opération !


#VinsdeBourgogneSolidaires

Autre initiative, régionale cette fois. Deux vignerons bourguignons, Jerôme Galeyrand et Fabrice Amiot ont décidé de se mobiliser pour apporter un soutien aux personnels hospitaliers. Épaulés par le CAVB (Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne) et le BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne), ils ont rapidement réussi à fédérer autour d’eux d’autres vignerons et à créer un réseau solidaire.

Une superbe affiche réalisée par l’agence de communication Bicyclette de Paul qui a très tôt rejoint le comité de pilotage de cette initiative

Nous sommes encore dans les premières phases de ce beau projet !

Jusqu’au 22 mai a lieu la grande collecte dans tout le vignoble bourguignon, avec une trentaine de référents de collecte dans tous les secteurs, du chablisien au maconnais.

Vous pourrez ensuite entrer en jeu à deux occasions :

  • A partir du 8 juin 2020, des coffrets de 6 bouteilles surprises panachées seront mis en vente au prix de 100€ sur le site ventealapropriete.com
  • Le 22 juin 2020 à 14h30 se tiendra une vente aux enchères organisée par les commissaires priseurs Sadde à Dijon pour les Grands Crus et les grands formats (magnum et jeroboam)

La totalité des bénéfices seront reversés aux soignants des établissements de santé publics de la Bourgogne.

D’autres initiatives ont vu le jour : pendant la durée du confinement, 20% des ventes de champagne Billecart-Salmon sur le site Millesima ont été reversés à la Fondation Hôpitaux de France, des domaines reversent 1 ou 2€ par carton vendu, chacun aide à son niveau !

Vin : on regarde quoi pendant le confinement ? (1)

Confinés, nous ne pouvons plus parcourir les vignobles ou partager des vins avec des amis. Le monde du vin rivalise d’imagination pour continuer à être présent en cette période, voici quelques initiatives repérées ces derniers jours.

Des MOOCs

Pourquoi ne pas profiter de ce temps pour se former gratuitement ?

J’avais déjà évoqué dans une précédente brève des MOOCs qui sont toujours en ligne ou qui ont été exceptionnellement réouverts. J’avais également présenté la formation gratuite proposée par le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne.

La Route des Grands Crus Experience du Château de Pommard

Le château de Pommard propose des diffusions en live qui sont gratuites. Je me suis prêté au jeu pour la première session en anglais le samedi 18 avril.

Au programme :

  • L’histoire de la Bourgogne
  • Les sous-régions de la Bourgogne
  • La géologie de la région
  • Les appellations dans lesquels le château possède des vignes,
  • Les bases de la dégustation
  • Les caractéristiques du pinot noir, les bases de la vinification d’un vin rouge, avec des focus sur Chambolle-Musigny, Nuits-Saint-Georges, Maranges avec des climats de ces villages qui sont dégustés et commentés.
  • Les caractéristiques du chardonnay, les bases de la vinification d’un vin blanc avec des focus sur Meursault, Ladoix et Saint-Aubin avec des climats de ces villages qui sont dégustés et commentés.
  • Un temps de questions / réponses

Si vous le souhaitez et à condition de le prévoir un peu en amont, vous pouvez également commander les 6 vins qui seront commentés pendant la présentation. 15% des recettes des ventes de ces coffrets seront reversées à la Fondation des Hôpitaux de France.

Tentés ? Rendez-vous à cette adresse !

Antoine Gerbelle déconfine des vins de sa cave sur Tellement Soif

Le journaliste Antoine Gerbelle a monté avec Ophelie Neiman le média Tellement Soif qui propose des contenus gratuits et d’autres payants. Pendant le confinement, Antoine Gerbelle plonge dans sa cave et déconfine quelques vins qu’on a tous dans nos caves : des liquoreux qu’on ne sait pas quand ouvrir, des bordeaux achetés en primeur il y a des années et dont on en sait pas ce qu’ils valent aujourd’hui.

C’est par ici !

La mini-série du Domaine du Comte Liger-Belair

Le Domaine du Comte Liger-Belair a commencé à diffuser sur son compte instagram une mini-série consacrée aux lieux-dits exploités par le domaine installé à Vosne-Romanée. Voici le teaser et le premier épisode sur Vosne-Romanée “La Colombière” :

Le Gout du Vin sur Netflix

Si vous êtes abonnés à Netflix, vous pouvez regarder le film “Le Goût du vin (Uncorked)” qui a été mis en ligne il y a quelques semaines et qui fait la part belle aux vins de Bourgogne avec quelques scènes tournées à Chablis avec le Domaine Long-Depaquit qui appartient aux Domaines Albert Bichot.

Dans ce film, un jeune afro-américain issu d’une famille pauvre qui a réussi à se construire une petite situation grâce à la restauration et qui décide de poursuivre son rêve de devenir Master Sommelier. On suit sa formation, ses doutes et apparaissent en filigrane les inégalités sociales qui sont fortes aux Etats-Unis et encore plus dans le monde élitiste du vin.

.

.

Formation e-learning gratuite vins de Bourgogne

Quitte à être confiné pour 15 jours au moins, profitons en pour accroitre notre savoir ! Le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne met à disposition un e-learning de 90 minutes gratuit et ouvert à tous, en 4 langues (français, anglais, japonais et mandarin), en ligne et téléchargeable !

4 thématiques vous sont offertes :

  • A la rencontre des vins de Bourgogne : pour consolider vos connaissances sur la région et son Histoire.
  • 365 jours en Bourgogne : pour découvrir les principales étapes de production et plonger au cœur de l’élaboration des vins de Bourgogne.
  • Dégustez les vins de Bourgogne : chacune des appellations de Bourgogne a sa propre personnalité, apprenez le vocabulaire et à exprimer vos sensations lors des dégustations.
  • Conseiller et accompagner les clients : Laissez-vous guider dans la création de votre propre cave de vins de Bourgogne.

Voici le lien : https://www.vins-bourgogne.fr/e-learning/e-learning-a-la-decouverte-des-vins-de-bourgogne,2800,10668.html

Respectez les consignes du gouvernement et prenez soin de vous !

.

MOOC dédiés au vin

Depuis quelques années, les MOOC fleurissent sur diverses plateformes et le monde du vin s’est également intéressé à ce mode de formation. Deux MOOC vont bientôt débuter et pourraient intéresser celles et ceux qui cherchent à s’initier ou approfondir leurs connaissances.

MOOC du Comité Champagne

Le Comité Champagne vient d’annoncer la création de son MOOC sur une plateforme dédiée. Il sera disponible en français et en anglais et est animé par Jérémy Cukierman, Master of Wine 2017.

C’est une formation très grand public qui dure 5h et que l’on peut faire à son rythme. Les vidéos et quiz sont regroupés dans 4 catégories :

  • L’histoire du champagne
  • Le vignoble champenois
  • L’élaboration du champagne
  • Diversité et dégustation (accords mets/champagnes)

La promesse est qu’à la fin de ce MOOC, vous serez en mesure de :

  • Savoir comment servir et déguster le Champagne
  • Connaître l’étendue de la diversité des vins de Champagne
  • Identifier les nombreuses possibilités d’accords mets et Champagne
  • Connaître la spécificité du terroir champenois et comprendre l’Appellation d’Origine Contrôlée Champagne
  • Connaître les étapes du cycle de la vigne en Champagne
  • Comprendre les étapes de l’élaboration du Champagne
  • Identifier les moyens mis en place par la filière pour préserver l’environnement
  • Identifier les étapes clés de l’histoire de la Champagne et des vins de Champagne
  • Connaître les données économiques et les rôles des acteurs en Champagne

Le cours sera opérationnel en décembre mais vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire ici.

MOOC Vine & Wine

Montpellier SupAgro reconduit son MOOC Vine & Wine pour une deuxième édition. Cette formation disponible en français et en anglais se veut une initiation aux bases scientifiques et technologiques qui guident les interventions des professionnels, de la vigne au verre de vin.

La formation dure 5 semaines et est composée de 5 modules :

  • Introduction
  • La biologie de la vigne
  • La viticulture
  • L’oenologie
  • L’économie du vin et ses filières

Le premier cours sera disponible le 13 novembre. Pour plus d’information et pour vous inscrire, c’est par ici.

La tonnellerie française en 2018

(photo d’illustration : Fédération des Tonneliers de France – Tonnellerie Meyrieux – Serge Chapuis)

La tonnellerie française est un fleuron dont le savoir-faire est reconnu partout dans le monde et qui a connu un regain d’activité depuis les années 1970 avec l’émergence de l’intérêt pour la vinification en fûts neufs.

La Fédération des Tonneliers de France regroupe 58 tonnelleries employant 1.900 personnes. Elle vient de publier son bilan pour l’année 2018. On note une production de 670 000 unités (+2%) pour un chiffre d’affaires de 475,6 millions d’euros (+3,2%).

Le marché français compte pour 1/3 des ventes et a tiré la croissance puisque les ventes se sont accrues de 7% en volume et 9% en valeur. Ce sont la belle récolte en Bourgogne (après des années de volumes très réduits) et la bonne santé du Cognac qui expliquent en partie cette dynamique en France.

Côté export – qui représente 68% de l’activité globale en volume et 70% en valeur -, ce sont les USA (29% vol / 21% val), l’Espagne (7% vol / 6% val), l’Australie (6% vol / 6% val) et l’Italie (6% vol / 6% val) qui sont les principaux marchés.

En revanche, si l’on s’intéresse aux dynamiques, les USA et l’Espagne qui sont les deux principaux marchés ont vu leurs ventes reculer (respectivement de 2% et 8% en volume) en 2018. La Chine a elle connu une augmentation de 20% des ventes en volume (29% en valeur), conséquence du développement de la viticulture dans le pays et signe de sa montée en gamme.

Il est enfin intéressant de noter que le grand contenant (cuves et foudres) confirme sa progression avec une hausse conséquente de 21% en volume et de 26% en valeur.

Fédération des Tonneliers de France – Tonnellerie de Mercurey – Michel Joly

Le Tubula d’automne de Tavel à Paris

Si vous avez suivi mes aventures à Tavel l’année dernière (ici et ), vous devez savoir que j’ai beaucoup aimé la découverte de ces vins atypiques. L’appellation s’est engagée dans une démarche de communication autour des accords mets vins que l’on peut élaborer avec les Tavel afin de sortir de l’image rosé = été.

L’année dernière, je me suis pris au jeu et ai réalisé un accord entre une cuvée de Tavel et des plats à base de cèpes. Cette année, les vignerons de Tavel se sont associés avec des caves et restaurants parisiens pour vous proposer de déguster un plat en accord avec un vin. L’opération aura lieu du 21 au 27 octobre et voici la liste des restaurants participant à ce “Tubula d’automne” :

➡️ Bistrot LAI’TCHA
➡️ Frenchie – rue du Nil – Paris
➡️ Le Nom M’échappe
➡️ Astair
➡️ 5e CRU Le Bar
➡️ Restaurant La Truffière
➡️ Wine Therapy
➡️ Sobre
➡️ Les caves de Prague
➡️ Agrology

La réservation s’effectue directement auprès des établissements. J’irai pour ma part découvrir le Frenchie !

Cheers 🍷

Vendange de la plus vieille vigne de vin blanc en France

L’info qui m’interpelle ce matin est dans la Marne Viticole (sur Twitter), il s’agit de la récolte des raisins issus de la plus vieille vigne de raisin blanc en France. Je connais bien cette vigne puisque chaque matin pendant deux ans, je suis passé devant ces quelques pieds de vignes tri-centenaires en allant assister à mes cours dans l’ancien collège Jésuite de Reims aujourd’hui occupé par le campus de Reims de Sciences Po Paris.

© La Marne Viticole

Ce sont des vignes de Verjus, un cépage très rare aujourd’hui et comme vous pouvez le voir sur les images, les grappes sont très grosses (elles peuvent peser jusqu’à 3kg).

Ces raisins ont donc été récoltés ce mercredi 25 septembre alors que la quasi totalité des domaines champenois (à l’exception de quelques domaines – dont certains emblématiques, comme Jacques Selosse -) ont terminé leurs vendanges.

© La Marne Viticole

Les années précédentes, le jus de ces raisins a été en partie utilisé pour produire du vin (malgré une acidité très importante et un niveau de sucre bas) qui est conservé dans les caves de l’ancien collège Jésuite et en partie utilisé en cuisine (en 2017, c’est le chef étoilé du restaurant Les Crayères Philippe Mille qui a fait des tests culinaires pour essayer de retrouver les pratiques du 17ème siècle, temps où le Verjus était utilisé pour la cuisson de viandes bouillies par exemple).

© La Marne Viticole

Quelques bouteilles du vin produit en 2018 (60 bouteilles) ont été ouvertes et dégustées notamment par Joëlle Boisson, oenologue et journaliste pour le magazine Terre de Vins.