La tonnellerie française en 2018

(photo d’illustration : Fédération des Tonneliers de France – Tonnellerie Meyrieux – Serge Chapuis)

La tonnellerie française est un fleuron dont le savoir-faire est reconnu partout dans le monde et qui a connu un regain d’activité depuis les années 1970 avec l’émergence de l’intérêt pour la vinification en fûts neufs.

La Fédération des Tonneliers de France regroupe 58 tonnelleries employant 1.900 personnes. Elle vient de publier son bilan pour l’année 2018. On note une production de 670 000 unités (+2%) pour un chiffre d’affaires de 475,6 millions d’euros (+3,2%).

Le marché français compte pour 1/3 des ventes et a tiré la croissance puisque les ventes se sont accrues de 7% en volume et 9% en valeur. Ce sont la belle récolte en Bourgogne (après des années de volumes très réduits) et la bonne santé du Cognac qui expliquent en partie cette dynamique en France.

Côté export – qui représente 68% de l’activité globale en volume et 70% en valeur -, ce sont les USA (29% vol / 21% val), l’Espagne (7% vol / 6% val), l’Australie (6% vol / 6% val) et l’Italie (6% vol / 6% val) qui sont les principaux marchés.

En revanche, si l’on s’intéresse aux dynamiques, les USA et l’Espagne qui sont les deux principaux marchés ont vu leurs ventes reculer (respectivement de 2% et 8% en volume) en 2018. La Chine a elle connu une augmentation de 20% des ventes en volume (29% en valeur), conséquence du développement de la viticulture dans le pays et signe de sa montée en gamme.

Il est enfin intéressant de noter que le grand contenant (cuves et foudres) confirme sa progression avec une hausse conséquente de 21% en volume et de 26% en valeur.

Fédération des Tonneliers de France – Tonnellerie de Mercurey – Michel Joly

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *