25ème balade gourmande de Ladoix-Serrigny

Ce dimanche 7 juillet 2019, ce sont pas moins de 3.000 personnes coiffées de chapeaux en paille véritable made in italy ornés d’un bandeau bleu qui se sont élancées à l’assaut de la colline de Corton par petits groupes avec des départs toutes les 10 minutes de 11h à 14h.

Ce qui pouvait ressembler de l’extérieur à une étrange transhumance est en réalité une manifestation bien rodée puisqu’elle fêtait cette année sa 25ème année d’existence : la Balade Gourmande de Ladoix. “Souvent imitée, jamais égalée” a malicieusement glissé Madame le Maire de Ladoix Chantal Gauthray lors de son discours devant les officiels pour présenter l’événement qui avait pour parrain cette année le géographe et membre de l’Académie des sciences morales et politiques Jean-Robert Pitte.

Les vignerons de Ladoix – à l’exception de deux domaines, d’où la création de l’association Promotion Ladoix distincte de l’ODG – ont ainsi décidé il y a 25 ans d’organiser un événement pour faire connaitre le village de Ladoix qui encore aujourd’hui reste méconnu alors qu’il est idéalement situé : entre Nuits-Saint-Georges et Beaune, partageant avec les communes de Pernand-Vergelesses et Aloxe-Corton la colline et le bois de Corton et ses 150 hectares de vignes classées grand cru, le plus vaste des grands crus bourguignons. (95ha de Corton Grand Cru et 56ha de Corton-Charlemagne Grand Cru).

Cette manifestation est devenue incontournable pour ceux qui ont déjà eu l’occasion d’y participer, au point qu’elle affiche assez vite complet lors de la mise en vente des places (66€ par adulte).

La Balade Gourmande de Ladoix, une immersion dans le terroir

La balade gourmande de Ladoix est tout d’abord une belle promenade dans le vignoble. En 5km, on traverse le vignoble de l’AOC Ladoix, puis on éprouve la pente des Ladoix 1er Crus avant de longer “les Vergennes” puis “les Bressandes”, deux climats de Corton Grand Cru. Être dans le vignoble, c’est se rendre compte des différences d’altitude, d’inclinaison et d’exposition entre les différents échelons de la pyramide des Grands Crus, à défaut de pouvoir étudier l’élément crucial qu’est le sol. Nous traversons des bosquets, nous avons toujours dans notre champs de vision le bois de Corton. Ces bois sont cruciaux, ils régulent l’humidité de l’air, ils absorbent une partie de la pluie et arrêtent certains vents. Ils sont une variable essentielle de l’équation qui définit un climat (la Bourgogne compte 1.247 climats !).

Le vignoble de Ladoix est également intéressant car sa topographie a été modifiée par l’intervention de l’homme : des carrières ont longtemps été en activité au nord-est du village (on retrouve ici ou là des gravats, déchets de tailles, par exemple dans les Corton-Vergennes), on a ajouté de la terre pour faciliter la culture de la vigne, etc.

Je développe un peu les différents sols dans l’encadré en bas de l’article qui donne quelques éléments sur le vignoble de Ladoix. Pour plus d’informations, la section géologie de la page wikipédia de l’appellation est très détaillée !

Des animations ponctuent les différents arrêts gastronomie / vin
Vue depuis les lieux-dits classés en appellation communale Ladoix
Des cartes sont placées tout au long du parcours pour se situer dans le vignoble
Montée vers les climats classés Ladoix 1er Cru
Notez la pente. Les climats 1er Crus et Grands Crus sont situés sur les coteaux. En redescendant, on a les appellations communales puis les appellation régionales.
Se mettre à l’ombre et au frais – c’est relatif – dans un petit bois, la halte la plus agréable de la balade !
Vue d’en haut, dans les 1er Crus, à quelques mètres des Corton Grand Cru
Clos ? Pas Clos ? Le muret s’interrompt en tout cas après le virage !
On entre dans l’aire d’appellation Corton Grand Cru, forcément, les sourires fleurissent sur les visages des participants !
A mi-chemin dans l’ascension de la Colline de Corton, avec droit devant le célèbre bois de Corton.
L’arrivée du parcours au Chateau de Serrigny à Ladoix-Serrigny

La Balade Gourmande de Ladoix, entre vins et gastronomie

Dans Balade Gourmande, il y a gourmand. Les différentes haltes au fil de la balade ont été l’occasion de déguster les vins des 11 domaines membres de l’association Promouvoir Ladoix en association avec des mets principalement locaux.

Au départ de la balade, c’est avec un kir (crème de cassis avec du Bourgogne Aligoté) accompagné de gougères bourguignonnes (une sorte de chou au Comté qui est – sans me vanter – ma spécialité) que l’on s’élance.

La première halte met à l’honneur les Bourgogne Aligoté qui brillent sur une assiette de charcuterie et plus particulièrement sur du jambon persillé de Bourgogne, autre spécialité locale que j’affectionne beaucoup.




Bourgogne Aligoté 2017, Domaine Nudant
Un aligoté classique mais bien fait, équilibré, sur les agrumes

Bourgogne Aligoté 2017 Domaine Chevalier 
Un vin assez ample, floral, sur les fruits jaunes murs.

Au milieu du petit bois entrent en jeu les Ladoix et Ladoix 1er Cru blanc pour accompagner une verrine “Rillette de sandre & petits légumes, mousse d’écrevisse”



Ladoix 1er Cru “En Naget” (monopole) 2017, Domaine Maratray Dubreuil
Un vin très charmeur au nez, on sent un élevage en fûts mais élégant et qui n’est pas dominant. Notes toastées, de fleurs blanches, d’agrumes. En bouche, beaucoup de matière, c’est gras avec l’apparition de petits amers zestés dans la longue finale salivante.

Ladoix 1er Cru “Les Gréchons” 2016, Domaine Michel Mallard 
L’élégance de 2016 accompagne le vin sur toute sa trajectoire, du nez qui offre des notes de poire, pêche, nectarine à la bouche où il se révèle racé, dense mais équilibré grâce à son acidité. La finale est rafraichissante.

Ladoix les Buis 2017, Domaine Cachat-Ocquidant 
Un très beau Ladoix en appellation communale avec de l’acidité, de la concentration, une palette aromatique sur les agrumes et de la salinité dans la finale.

Le festin commence à peine. Après avoir gravi la pente de la colline de Corton, on fait une pause au stand des champenois des coteaux Sud d’Épernay qui étaient cette année les invités de la Balade de Ladoix qui fait partie d’un réseau de balades gourmandes. 3 vignerons (Champagne Jamart & Cie, Champagne Lebeau-Batiste et Champagne Edmond Bourdelat) étaient présents et ont chacun fait déguster une cuvée. Il y a une cohérence dans ces vins, une dominante de Meunier, des vins charnus, mûrs, généreux, gourmands avec une finale salivante.

Puis vient le moment que chacun attendait avec une certaine impatience : pas moins d’une dizaine de Corton Grand Cru sont proposés à la dégustation. Producteurs différents, climats différents, millésimes différents, l’occasion d’appréhender l’hétérogénéité de ce Grand Cru qui est le plus étendu en Bourgogne ! Pour accompagner ces grands vins, rien de tel qu’une joue de boeuf façon bourguignon avec ces pommes de terre fondantes. On ne peut pas faire plus bourguignon, on en lécherait l’assiette !

Corton-Bressandes Grand Cru 2014, Domaine Nudant

Tout en finesse, rond et charmeur, sur les épices, un peu de cuir et de sous-bois, une texture de velours et une très grande longueur.

Corton Rognet Grand Cru 2016 Domaine Chevalier

Plus musclé et “frais” que le Corton-Bressandes de Nudant, encore très jeune dans sa palette aromatique, sur les fruits noirs. Belle acidité et une longueur à la hauteur de l’appellation.

La Bourgogne regorge de fromages, chacun se voit remettre une boite de fromages affinés : Comté, Brillat-savarin à la truffe et Citeaux. Pour cette dernière étape dégustation, ce sont les Ladoix et Ladoix 1er Cru rouges qui sont présentés.

Ladoix 1er Cru “Les Joyeuses” 2016 du Domaine Prin

Une grande pureté de fruit, une explosion de petits fruits rouges et noirs, c’est croquant et très frais, avec une certaine densité et des tannins soyeux.

Ladoix “Le Clos Royer” 2017 du Domaine Michel Mallard

Plus en retenue (il est plus jeune) mais un fruité élégant (50% grappes entières) sur la cerise. Belle finesse de grain et qualité de tannin dans la texture (qui plus est sur un niveau village !), c’est très bien travaillé avec une jolie longueur.

Ladoix 1er Cru “Les Basses Mourottes” 2016 du Domaine Gaston & Pierre Ravaut

Vin élaboré par le président de l’association Promotion Ladoix Vincent Ravaut, il offre une grande profondeur avec déjà une petite évolution qui permet une belle complexité aromatique (des fruits rouges mûrs, quelques notes de sous-bois). La matière est généreuse, les tannins mûrs et soyeux. Très beau vin.

Enfin, la balade s’achève avec un dessert à la framboise gourmand sans être trop sucré qui s’accompagne d’un verre de crémant Bailly-Lapierre assez tranchant en attaque mais suivi d’une bouche assez ample qui permet de tenir tête au dessert.

Les participants heureux et repus ont ensuite pu danser en se promettant de revenir l’année prochaine !

Quelques remarques

La première chose à souligner est l’organisation sans faille de la balade. Évidemment, lorsque l’on est à la 25ème édition d’une manifestation, on peut s’attendre à ce que la logistique soit rodée mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être impressionné en voyant qu’en ce jour de forte chaleur, les vins étaient servis à température parfaite (les rouges légèrement rafraîchis, une très bonne chose), des fontaines d’eau fraiche était placées à intervalles réguliers, les plats froids étaient servis froids, les plats chauds étaient chauds. Il n’y avait pas de longues files d’attente qui auraient pu conduire à des cohues, les flux étaient d’une façon générale très bien gérés.

L’autre remarque concerne le très bon niveau des vins présentés. Du Bourgogne Aligoté jusqu’au Corton Grand Cru, si j’ai pu avoir des coups de coeur en raison de mes préférences et de cuvées objectivement plus réussies, aucun vin de m’a gêné ou déplu. Avec des 1er Crus à moins de 25€, cette appellation est un superbe rapport qualité-prix et gagne à être connue par les consommateurs ! J’espère que j’y contribuerai à mon petit niveau.

L’été est lancé, les manifestations populaires autour du vin vont se succéder dans toutes les régions viticoles, buvez avec modération mais profitez de ces événements chaleureux qui mettent en valeur nos terroirs et nos vignerons !

Le vignoble de Ladoix en quelques mots



– L’AOC date de 1937.
 
– 54 vignerons cultivent des vignes sur l’appellation, 13 domaines sont installés dans le village de Ladoix-Serrigny.  

– La superficie en production est de : 74,84 ha (dont 16,14 ha en Premier Cru) pour les rouges et 24,84 ha (dont 7,96 ha en Premier Cru) pour les blancs .  

– En haut de coteau, on trouve des sols caillouteux et rougeâtres (oolithe ferrugineuse), calcaires et assez marneux auxquels ont doit les grands vins blancs. A mi-coteau, on trouve des sols bruns calcaires, toujours rougeâtres et abondamment pourvus de débris de calcaire à silex : on y produit les vins rouges.  – Altitude : de 230 à 325 mètres. – On trouve sur la commune de Ladoix-Serrigny : 1 appellation communale – AOC Ladoix – avec 38 lieux-dits1 appellation 1er Cru – AOC Ladoix 1er Cru – avec 11 climats(Basses Mourottes, Bois Roussot, En Naget, Hautes Mourottes, La Corvée, La Micaude, Le Clou d’Orge, Le Rognet et Corton, Les Buis, Les Grêchons et Foutrières, Les Joyeuses)2 appellations Grands Crus – AOC Corton Grand Cru et AOC Corton Charlemagne Grand Cru – avec 9 climats en AOC Corton Grand Cru (Le Rognet et Corton, Clos des Cortons Faiveley, Les Moutottes, Les Carrières, Basses Mourottes, Hautes Mourottes, Les Vergennes, Les Grandes Lolières, La Toppe au Vert) et 3 climats en AOC Corton Charlemagne Grand Cru (Pougets, Corton, Languettes)

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *