Grand Bourgogne Hôtel : Chablis Rive Droite / Rive Gauche

Chablis. Son cépage unique, le Chardonnay, son sous-sol kimméridgien, ses 5.500 hectares de vignes, ses 40 climats classés Premiers Crus (dont 17 principaux / porte-drapeaux), son Grand Cru qui compte 7 climats. Et sa rivière, le Serein qui divise les climats en “rive droite” et “rive gauche”. Le sujet justement d’un atelier lors du Grand Bourgogne Hôtel.

 

©BIVB

Je vous invite à regarder cette belle vidéo d’introduction au vignoble de Chablis avec les climats vus du ciel, réalisée par Bourgogne Live Prod pour le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB).

https://www.youtube.com/watch?v=vrurn-GtkyM

La classification du vignoble chablisien comporte 4 échelons :
Petit Chablis : 1000 hectares
Chablis : 3500 hectares
Chablis 1er Cru : 800 hectares
Chablis Grand Cru : 100 hectares

La dégustation portait exclusivement sur les climats classés 1er Cru.

Chablis 1er Cru Rive Droite vs Rive Gauche

 

©BIVB

On dit souvent que les premiers crus de la rive droite sont sur le registre de la minéralité et que ceux de la rive gauche sont plus amples, gras. Cette dégustation de 5 premiers crus de la rive droite et 5 premiers crus de la rive gauche a démontré que la réalité est un peu plus subtile !

70% de la surface classée en 1er cru est située sur la rive gauche et 30% sur la rive droite.

Rive droite

 

Chablis 1er Cru “Fourchaume” 2016, Maison Simonnet-Febvre

Fourchaume est dans le prolongement des Grands Crus. Ce 2016 est solaire, avec un nez très intense. Grande richesse. En bouche, on est sur le silex avec une matière assez soyeuse. La finale confère une pointe d’amertume.

Chablis 1er Cru “Vaulaurent” 2014, La Chablisienne

Le vin est assez marqué par le bois et légèrement fumé. Fruits mûrs, abricots, fruits blancs, épices assez douces. Mais une plus grande fermeté, un vin plus minéral que le précédent.

Chablis 1er Cru “Montée de Tonnerre” 2016, Charlène et Laurent Pinson

Minéralité, un côté iodé, un vin très très tendu !

Chablis 1er Cru “Mont de Milieu 2014, Garnier et Fils

Le nez est sur les fruits blancs un peu confits, la bouche est plus ronde avec des notes lactées en finale et une pointe d’amertume.
L’exposition sud de ce climat confère assez naturellement un caractère plus mur, plus riche aux vins.


J’ai également dégusté quelques Chablis 1er crus de la Rive Droite issus de la Cave de Prestige du BIVB

Chablis 1er Cru “L’Homme Mort” 2014 du Domaine Gautheron Alain et Cyril. C’est un climat qui fait partie de Fourchaume et qui est assez rarement revendiqué. On a un nez sur les agrumes, une matière assez grasse qui contraste avec une finale salivante plutôt stricte.

.

Chablis 1er Cru “Montée de Tonnerre” 2014 du Domaine Laroche. Le nez est très beurré, sur les arômes pâtissiers avec des notes boisées. On a un bel équilibre en bouche avec de l’acidité et les arômes d’agrumes, fleurs blanches qui reprennent le dessus. Belle longueur. C’est intéressant car il est très différent du vin du même climat décrit précédemment. Effet millésime et patte indéniable du vigneron !

.

 

Chablis 1er Cru “Mont de Milieux” 2010 du Domaine Samuel Billaud. 2010 est un millésime sublime qui commence seulement à se livrer et qui donnera des vins de garde fabuleux. Ce vin en est la preuve, il est encore très jeune, sur la fraîcheur, avec une grande minéralité, des notes de pamplemousse. C’est tendu, vif, avec un très bel équilibre acide : encore un bébé ! On ressent beaucoup moins le côté mur que dans l’autre vin de ce climat dégusté précédemment.

 


Rive Gauche

 

Chablis 1er Cru “Vaulignot” 2016, Maison Louis Moreau

Ce climat possède une pente de 40%, c’est pourquoi ces terres n’ont souvent été cultivées qu’à l’arrivée des machines dans la palette de matériel viticole à la disposition des domaines.
Un vin avec une certaine rondeur, mais ciselé, sur des notes florales, d’acacia, sur les agrumes (pamplemousse) et avec une trame minérale très chablisienne.

Chablis 1er Cru “Vaillons” 2016, Domaine Jean Collet et Fils

Très fruité (agrumes mais également fruits exotiques) avec une belle persistance en fin de bouche. Frais, un vin de soif !

Chablis 1er Cru “Côte de Léchet 2014, Domaine Sébastien Dampt

Le nez m’est apparu légèrement grillé, beurré (alors que le vin ne passe pas en fûts). Une belle matière, riche et mure avec une finale très salivante qui laisse une empreinte saline.
Le dénivelé de 60m est le plus important de tous les 1er crus.

Chablis 1er Cru “Beauroy” 2014, Domaine Sylvain Mosnier

Le terroir est plus frais, avec plus de sol.
On a un caractère très minéral au nez qu’on ne retrouve pas vraiment en bouche. Poire mûre, abricot, pêche, pomme. La finale est beurrée.

Chablis 1er Cru “Montmains” 2014, Domaine Besson

Un vin très équilibré car s’il est tendu, avec un caractère minéral, on a de la matière et de la rondeur en bouche, et l’acidité est maitrisée. Un chablis imposant !


De la même manière, j’ai dégusté quelques Chablis 1er Cru de la Rive Gauche issus de la Cave de Prestige du BIVB.

.

Chablis 1er Cru “Les Butteaux” 2014 du Domaine Servin. Le nez est très ouvert, expressif. Il est vif, sur les agrumes, la pomme granny.

.

Pour terminer, un Chablis 1er Cru “Les Lys” 2004 du domaine Daniel Etienne Defaix. C’est intéressant de pouvoir boire un Chablis qui va fêter ses 15 ans, qui plus est d’un millésime qui n’est pas exceptionnel. Surprenant car il est encore très frais et vif. On sent un début d’évolution au nez, sur le miel, les arômes de sous-bois. La finale bien que longue est un peu sèche, ce qui amoindrit un peu le plaisir mais cela reste un très beau vin !


On se rend compte au travers de cette dégustation qu’il est difficile de donner des caractéristiques Chablis Rive Gauche et Chablis Rive Droite. Les climats d’une même rive ont des sols, des pentes et des expositions différentes et plus encore, l’influence des choix des vignerons à la vigne et pendant la vinification et l’élevage est trop important et va indéniablement conduire à des expressions différentes d’un même climat d’un domaine à l’autre. Il est peut être possible en dégustant la gamme complète d’un vigneron d’identifier des marqueurs rive droite et rive gauche mais c’est en tout cas impossible – à mon sens – de faire ce “travail” en dégustant des vins issus de domaines différents.

Cette passionnante dégustation m’a en tout cas conforté dans mon appréciation des vins de Chablis et dans la confiance qu’on peut leur accorder pour la garde !

2 comments on “Grand Bourgogne Hôtel : Chablis Rive Droite / Rive Gauche

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *