La montée en gamme du Muscadet

J’ai pris part au mois d’avril à un voyage de presse organisé par InterLoire, l’interprofession des vins du Val de Loire, au cours duquel j’ai visité des vignobles, rencontré des vignerons et dégusté près d’un millier de vins de cette belle région que je connaissais jusqu’alors assez peu.

Après un premier article de présentation du vignoble du Val de Loire, j’ai choisi comme premier thème le Muscadet qui a peut-être été ma plus grosse surprise. J’avais comme la très grande majorité des consommateurs un apriori assez négatif sur cette appellation du pays nantais, un vin simple et pour caricaturer “tout juste bon pour accompagner des huîtres”. Il faut avouer que pendant longtemps, les vins du Muscadet étaient produits par des négociants (70% dans les années 90, on est retombé à 55%) avec une uniformité du goût, des rendements déraisonnables, beaucoup de soufre et pour finir des vins acides. Au cours d’une dégustation des Crus du Muscadet puis d’un dîner élaboré par le chef doublement étoilé du restaurant Anne de Bretagne, Mathieu Guibert et accompagné de grands millésimes de garde de Muscadet, j’ai pu me rendre compte par moi-même du saut qualitatif effectué par les vignerons du Muscadet et du potentiel de l’appellation.

Le secret des grands Muscadet réside dans les lies que les champenois (avec les longs vieillissements sur lies) ou bien les bourguignons (avec le bâtonnage des vins blancs) exploitent avec brio. Ces lies donnent de la complexité au vin et le protègent contre l’oxydation.

Présentation des Muscadet Vins de Nantes

Le vignoble de Nantes qui englobe les AOC du Muscadet est le premier vignoble en volume du Val de Loire. Cela représente 9.000 hectares de vignes en AOC dont 99% en blanc, 50 millions de bouteilles par an produites par 500 vignerons et 2 caves coopératives.

Le Muscadet est élaboré à partir d’un cépage (presque) unique au monde : le Melon de Bourgogne. Il constitue 95% de la production des vins de Nantes. Ce cépage est issu d’un croisement entre le Pinot Noir et le Gouais Blanc. Présent dès le moyen âge, il s’est développé au 18ème siècle sous l’influence des marchands hollandais et s’est imposé de façon encore plus importante après la crise du Phylloxera. C’est un cépage qui n’est pas complexe comme peut l’être le Chardonnay ou exubérant comme peut l’être le Sauvignon Blanc mais bien travaillé, il a pour lui la fraîcheur, la pureté.

On trouve également dans le vignoble nantais de la Malvoisie (connu sous le nom de Pinot Gris dans l’est de la France et utilisé pour élaboré les Coteaux d’Ancenis blanc), de la Folle Blanche (également appelé Gros-Plant) et du Gamay (qui en Coteaux d’Ancenis produit les seuls vins rosés et rouges des Vins de Nantes).

Le vignoble de Nantes regroupe 6 AOC et 10 dénominations communales :

  • L’AOC Muscadet qui couvre 1.900 hectares
  • L’AOC Gros Plant du Pays Nantais qui couvre 600 hectares de cépage “folle blanche”. Cette AOC a été reconnue en 2011 et est la plus océanique du Val de Loire
  • L’AOC Coteaux d’Ancenis a également été reconnue en 2011 et s’étend sur 150 hectares. On y élabore des vins blancs (Malvoisie), rosés et rouges (Gamay)
  • L’AOC Muscadet Côte de Grandlieu (élevage sur lies de 6 mois minimum) s’étend sur 230 hectares aux abords du Lac de Grandlieu (plus grand lac de plaine naturel de France).
  • L’AOC Muscadet Coteaux de la Loire (élevage sur lies de 6 mois minimum) est l’une des plus anciennes appellations de France (1936) et regroupe 150 hectares de vignes
  • L’AOC Muscadet Sèvre et Maine est la plus importante en terme de surface et volume de production puisqu’elle représente 6.400 hectares exploités par 425 vignerons ! Elle tire son nom de son implantation à cheval sur deux rivières, la Sèvre Nantaise au Nord et la Maine au Sud.
  • Les Crus du Muscadet sont le fruit d’une démarche de montée en gamme de la part des vignerons qui ont isolé les terroirs les plus qualitatifs et ont fait reconnaitre par l’INAO en 2011 trois crus : Clisson, Gorges et Le Pallet. L’INAO a validé le 19 juin dernier la reconnaissance officielle de quatre autres crus : GoulaineChâteau-ThébaudMonnières Saint-Fiacre et Mouzillon-Tillières. Trois autres sont en cours de reconnaissance : La Haye-Fouassière, Vallet et Champtoceaux. Les cahiers des charges sont plus restrictifs avec notamment des élevages sur lies minimum plus long (18 ou 24 mois mais poussés parfois beaucoup plus loin par certains vignerons).

Partons à la découverte de ces crus communaux qui feront parler d’eux dans le futur !

Les Crus Communaux du Muscadet

Notez le degré de maitrise en smart-art de votre dévoué serviteur

Les crus communaux se situent donc au sommet de la hiérarchie des crus dans le Muscadet. Comme pour toute AOC, il faut pour pouvoir revendiquer l’appellation que les raisins proviennent de l’aire d’appellation définie et que les critères définis dans le cahier des charges soient respectés. Le cahier des charges est logiquement plus restrictif que pour les autres AOC :

  • Charge maximale moyenne à la parcelle : 7.000kg / hectare (vs 11.500kg/ha pour l’AOC Muscadet ou 10.000kg/ha pour l’AOC Muscadet Sèvre et Maine sur lie)
  • Maturité de la vendange (en g de sucre par litre de mout) : 178g/l (vs 153g/l pour l’AOC Muscadet ou 161g/l pour l’AOC Muscadet Sèvre et Maine sur lie)
  • Durée d’élevage : 17 mois minimum pour le Pallet, 24 mois minimum pour Gorges et Clisson (vs 4 mois minimum pour le Muscadet sur lie et entre 4 et 12 mois pour l’AOP Muscadet Sèvre et Maine sur Lie)

Une centaine de vignerons exploitent les 200 hectares qui entrent dans l’aire d’appellation de ces 10 crus.

Clisson

Carte d’identité

Terroir : sud du Sèvre et Maine. Sols constitués de sables et de cailloux très drainants, peu fertiles. Au niveau du sous-sol, présence dominante d’une identique roche-mère : le « granite de Clisson »
Élevage : 24 à 36 mois.
Maître mot (selon les vignerons) : la puissance



Domaine de la Grenaudière, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Clisson 2014
50 mois sur lies.
Notes de poire et de mirabelle, agrumes. En bouche, très fruité avec la rétro-olfaction et une belle minéralité en colonne vertébrale.

Vignoble Maillard, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Clisson 2014
36 mois sur lies.
Sur les agrumes, acidité très élevée, finale sur de petits amers.

Vignoble Papin, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Clisson 2014
50 mois sur lies.
Arômes exotiques, plus rond en bouche que les deux autres vins mais à nouveau de légers amers en finale.

Gorges

Carte d’identité

Terroir : Coteaux et buttes tout autour de la Sèvre et de ses affluents. Sols généralement assez profonds, avec une présence d’argile d’altération (issu de la dégradation du gabbro) ou d’argile à quartz à fertilité moyenne à forte. Le sous-sol est homogène, constitué essentiellement de gabbros ( « roches vertes »).
Élevage : 24 à 40 mois.
Maître mot (selon les vignerons) : la longueur
NB : Gorges est le plus ancien secteur des Crus du Muscadet, les vignerons se sont rassemblés dès le milieu des années 90 et il y a un très grande cohésion.



SCEA Auguste Bonhomme, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Gorges 2014
30 mois sur lies
Nez très pur, légèrement mentholé. Des amers très présents en fin de bouche.

Vignoble Barreau, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Gorges 2013
36 mois sur lies
Nez très mentholé avec des arômes pierre à fusil. Attaque en bouche très tendue puis vient la puissance. Finale un peu courte mais surprenante, sur des notes d’anis.

Domaine Martin-Luneau, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Gorges 2014
30 mois sur lies.
Un très bel équilibre général, plus long en bouche que les deux autres vins, moins d’amertume.

Le Pallet

Carte d’identité

Terroir : Au cœur du vignoble, sur la rive droite de la Sèvre, pentes marquées qui excèdent parfois les 10%, sols caillouteux, peu profonds et drainants, Le sous-sol se situe au carrefour du massif de Gabbro et du Pallet, les gneiss, orthogneiss et micaschistes.
Élevage : 18 mois
Maître mot (selon les vignerons) : l’onctuosité



Château de la Mecredière, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Le Pallet « Le Saphir » 2014
32 mois sur lies
Tranchant et minéral.

Vignerons du Pallet, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Le Pallet « Jubilations » 2014
24 mois sur lies
Encore plus frais, tendu et avec une belle persistance.

Vignerons du Pallet, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Le Pallet « Jubilations » 2015
24 mois sur lies
Solaire, avec des notes grillées et de fruits murs. Grande persistance aromatique.

Goulaine

Carte d’identité

Terroir : Buttes surplombant la dépression des marais de Goulaine, micro-climat plus doux que dans le reste du vignoble, maturité précoce (ce secteur est toujours le premier à vendanger), sols peu à moyennement profonds, avec une dominante de sables et sables grossiers, sous-sol à dominante de roches métamorphiques siliceuses (gneiss et micaschistes).
Élevage : 20 à 30 mois
Maître mot (selon les vignerons) : l’harmonie
NB : C’est le plus étendu des Crus, il est exploité par 21 domaines.



Domaine Raphaël Luneau – R de la Grange, Muscadet Sèvre et Maine sur Lie, Goulaine 2012
30 mois sur lies.
Le plus crémeux des 3 vins dégustés, avec de très beaux amers nobles salivants en finale. Superbe vin !

Château-Thébaud

Carte d’identité

Terroir : buttes et coteaux, souvent abrupts et boisés, qui forment une sorte d’arc autour de la Maine, sol parfois pierreux mais plus généralement sableux (issu de la roche désagrégée) et peu profond, sous-sol de granodiorite (granite calco-alcalin) et gneiss issus de ce granite.
Élevage : 36 à 48 mois
Maître mot (selon les vignerons) : la finesse



Domaine Famille Lieubeau, Muscadet Sèvre et Maine sur Lies, Château-Thébaud 2015
36 mois sur lies. Bio, vignes de 70 ans.
Tendu, tranchant, élégant, fin : très bien fait.

Les Bêtes Curieuses (Jérémie Huchet & Jérémie Mourat), Muscadet Sèvre et Maine sur Lies, Château-Thébaud 2013
50 mois sur lies
Arômes fermentaires au nez (4 ans sur lies avec bâtonnage), toujours vif mais avec plus de matière

Domaine de la pépière, Muscadet Sèvre et Maine sur Lies, Château-Thébaud 2015
30 mois sur lies
Plus rond que les deux vins précédents, une légère amertume en finale.

Mouzillon-Tillières

Carte d’identité

Terroir : vignoble le plus oriental centré autour d’une rivière, la Sanguèz, sols moyennement profonds sur des altérations grossières de gabbro (le « chappe ») avec une tendance sablo-argileuse en surface, sols fertiles et tardifs (du fait de l’altitude et de l’éloignement du littoral), sous-sol composé de gabbros ayant parfois subi des métamorphismes.
Maître mot (selon les vignerons) : la complexité



Domaine e Beaurepaire (Famille Bouin), « Cuvée Baptiste », Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Mouzillon-Tillières, 2013
54 mois sur lies
Très opulent, à l’aveugle, peu de gens devineraient qu’il s’agit d’un Muscadet ! L’acidité permet toutefois un bel équilibre et une grande fraicheur.

Domaine du Colombier, Muscadet Sèvre et Maine sur lie 2013
42 mois sur lies
Nez intense sur les agrumes légèrement confits, très salivant et long en bouche avec une pointe lactée en finale. Très beau !

GAEC Luneau Michel & Fils, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Mouzillon-Tillières, 2010
59 mois sur lies
Le temps a permis au vin de s’assagir sur l’acidité, la bouche est ample, le vin est gras et très persistant. Grand vin.

Monnières-Saint Fiacre

Carte d’identité

Terroir : succession de coteaux étendus sur la rive gauche de la Sèvre, complétés par des buttes autour de ses affluents, sols assez pentus, de texture plutôt fine et limono-sableuse, de profondeur moyenne. Ils sont néanmoins plus argileux sur les altérites (formations géologiques nées de la décomposition des gneis). Le sous-sol est un socle de gneiss acides souvent désagrégés, voire altérés à leur surface.
Maître mot (selon les vignerons) : charnu


Domaine Henri Poiron & fils, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Monnières-Saint Fiacre, 2012
30 mois sur lies
Fruits exotiques au nez, pointe d’amertume en finale

GAEC Topaze, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Monnières-Saint Fiacre, 2013
24 mois sur lies
Plus tendu, avec une trajectoire de flèche en bouche, très propre, avec des amers salivants en fin de bouche.

Château de la Cormerais (Besnard Thierry), Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Monnières-Saint Fiacre, 2014
36 mois sur lies
Le plus fruité des trois vins de la série avec de très jolies notes d’ananas. Rondeur en bouche.

La Haye Fouassière

Carte d’identité

Terroir : vignoble le plus à l’Ouest des Crus du Sèvre et Maine, sur la rive droite de la Sèvre, très précoce. Sols superficiels, caillouteux à très caillouteux et pentus le long des coteaux de la Sèvre. Le sous-sol résulte d’un massif à forte dominante d’orthogneiss.
Élevage : 18 mois
Maître mot (selon les vignerons) : l’élégance



Domaine des Cormiers, « Clos des ramées », Muscadet Sèvre et Maine sur lie, La Haye-Fouassière, 2014
23 mois sur lies
Un nez sur des arômes pierre à fusil, fumés. Très persistant en fin de bouche.

Domaine Landron, « le fief du Breil », Muscadet Sèvre et Maine sur lie, La Haye-Fouassière, 2013
18 mois sur lies
Très original. Le nez tire sur l’anis puis sur le caramel. La fin de bouche est un peu caramélisée, lactée. Très persistant.

Domaine Vinet, « Clos de la Houssaie », Muscadet Sèvre et Maine sur lie, La Haye-Fouassière, 2014
24 mois sur lies
Le nez est très fumé, trajectoire très tendue en bouche avec une finale salivante.

Vallet

Carte d’identité

Terroir : Vignoble plus continental, sols peu à moyennement profonds, avec des profils sableux ou sablo-argileux, sous-sol à dominante métamorphique (micaschistes) avec présence de gabbro montrant des inclusions granitiques sur des zones de faille.
Élevage : > 18 mois
Maître mot (selon les vignerons) : la richesse



Les frères Couillaud, « Château de la Ragotière », Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Vallet, 2015
30 mois sur lies
Très minéral, avec un nez sur les agrumes puis des fruits exotiques mais en retenue. Tendu en bouche, avec de la salinité en fin de bouche, une plongée dans l’océan tout proche !

Château du Cléray, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Vallet, 2014
24 mois sur lies
Ici le nez est plutôt sur des notes toastées. Il y a du volume en bouche, du gras, des arômes pâtissiers. Une belle acidité porte toutefois le vin.

Domaine du Moulin Camus, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Vallet, 2012
30 mois sur lies
Rond, lacté, avec plus de richesse que les deux vins précédents. On a également moins d’acidité mais les amers en fin de bouche donnent un goût de reviens-y.

Champtoceaux

Carte d’identité

Terroir : ce cru est le seul situé en Muscadet Coteaux de la Loire ! Vignoble en coteaux de chaque côté de La Loire autour d’Ancenis. Sol de Champtoceaux issu du métamorphisme de bassins de sédimentations, on retrouve majoritairement des micaschistes et ponctuellement des gneiss, leptynites, amphibolites et schistes.
Élevage : > 17 mois
Maître mot (selon les vignerons) : soyeux

Landron Chartier, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Champtoceaux, 2016
24 mois sur lies
Arômes de poire, floraux. Belle bouche sur le fruit.

Vignoble Marchais, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Champtoceaux, 2015
24 mois sur lies
Des arômes toastés.

Domaine Champ Chapron, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Champtoceaux, 2014
36 mois sur lies
On revient sur le fruit, sur des fruits exotiques. En bouche, l’attaque est très droite, le milieu de bouche est ample, la finale est longue, légèrement amère.


Deux remarques conclusive :

  • Cette démarche de crus permet de tirer l’appellation vers le haut (et de vendre à un prix plus juste des vins vendus jusqu’alors à des prix scandaleusement bas) mais je m’interroge sur la lisibilité pour le consommateur, comme toujours lorsque l’on approfondit une logique de hiérarchisation des crus. Les wine geeks et amateurs éclairés se régalent, l’amateur lambda sera peut-être vite perdu ! À voir dans le futur si la stratégie s’avère payante, il semble que oui puisque des vignerons nous ont expliqué qu’ils devaient freiner leurs exportations vers certains marchés comme les États-unis !
  • Les échantillons étaient trop réduits (3 vins par cru communal) pour que je puisse réellement déceler un effet terroir. Les vins ont eu des temps d’élevage différents, n’étaient souvent pas du même millésime. Mais pour certain crus, l’air de famille était manifeste !

Dîner 2 étoiles par Mathieu Guibert du restaurant Anne de Bretagne et vieux millésimes de garde de Muscadet

Le chef doublement étoilé Mathieu Guibert qui officie au restaurant Anne de Bretagne à la Plaine sur Mer a élaboré avec brio un menu destiné à faire briller les plus grands millésimes des 50 dernières années dans le muscadet.

Tous les vins ont été servis en magnum, le contenant le plus approprié pour la garde.



Muscadet Côtes de Grand Lieu “Origine du Haut Bourg” 2009, Domaine du Haut Bourg Hervé et Nicolas Choblet – Bouaye

Sélection parcellaire de vielles vignes (75 ans), le vin est resté 8 ans sur lies dans une cuve enterrée avant d’être embouteillé en décembre 2017 !

Nez un peu réducteur, solaire, avec des arômes briochés au nez. En bouche, pureté de fruit (agrumes mais aussi coing, fruits exotiques) et salinité équilibrent la puissance d’un millésime qui aurait pu laisser craindre un vin mou. Belle persistance aromatique.

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie “Confluent” 2005, Famille Lieaubeau – Chateau-Thébaud

2005 est un des meilleurs millésimes. Ce Muscadet Sèvre et Maine sur Lie “Confluent” 2005 présente d’entrée de puissantes notes grillées qui laissent place à des arômes tertiaires (sous-bois). Le nez est incroyablement expressif, glorieux. En bouche, c’est ample, généreux, avec une grande fraicheur. La colonne vertébrale que forme l’acidité ressort sur le carpaccio de langoustine (le vin se montre frais, incisif) qui est froid et lorsque l’on déguste le risotto qui est chaud, ce sont les notes d’élevage sur lies et le gras du vin qui ressortent, le vin s’élargit, est plus gourmand, montre un côté lacté que l’on doit au parmesan. Sublime vin, fantastique accord !

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie 1989, Michel Luneau et fils – Mouzillon

1989 a été marqué par un très bel été et mois de septembre. Ce vin a passé 7 mois sur lies et a été embouteillé en avril 1990 en magnum.

Lorsque l’on porte le verre au nez, ce qui surprend est la jeunesse du vin, il a 15 ans de plus que le vin précédent mais on ne décèle pas encore un seul arôme tertiaire. C’est pur, sur des notes iodées, légèrement mentholées. En bouche, le vin associe une texture crémeuse avec une acidité tranchante qui porte le vin sur toute sa trajectoire. En fin de bouche, alors que l’on pense qu’il va s’effacer tranquillement, il donne un dernier coup de fouet.

L’accord avec le plat est superbe, il donne le change à la pureté du saint Pierre cuit à basse température, aux accents iodés des algues, au côté crémeux de la purée d’artichaut.

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie 1976, Domaine R de la Grange Rémy et et Raphaël Luneau – Le Landreau

1976 a été une année très atypique avec de fortes chaleurs d’avril à aout (avec un été caniculaire). Il n’a pa plu entre début juillet et fin août. C’est un millésime très qualitatif mais qui a donné de faibles quantités. Les vendanges ont débuté le 25 août au domaine !

Au nez, le vin est plus discret que les vins précédents, on a des arômes de noix, d’amande, de champignons (encore très discrets) et des notes fumées. En bouche, c’est d’abord très concentré, puissant, dense puis en milieu de bouche, le vin évolue et laisse une impression de pureté, de tension. Encore une fois, la fraicheur est hallucinante et le vin s’efface sur des amers nobles salivants. Les derniers doutes que l’on pourrait avoir sur la capacité de vieillissement des muscadet de millésimes s’y prêtant sont définitivement évaporés !

Le dialogue avec les épices du dessert et la noblesse du chocolat est très beau.

Merci à Mathieu Guibert, à son jeune et talentueux sommelier, à sa brigade et à tous les vignerons du Muscadet présents ce jour-là !


Si avec ce long article, vous êtes toujours convaincu que le Muscadet, c’est seulement le p’tit blanc pour les huîtres, je ne sais plus quoi faire !

Je vous laisse avec le Muscadet truck et les huîtres de Dominique Friou (Perles de Jade), immanquables si vous passez du côté de la Bernerie-en-Retz !

One comment on “La montée en gamme du Muscadet

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *