Le vignoble du Val de Loire

« Nul n’est censé ignorer la Loire » a dit Sylvie Augereau. Cette phrase lue il y a quelques années était restée gravée dans ma mémoire mais jusqu’à ce mois d’avril 2019, ma connaissance du vignoble du Val de Loire était très limitée. J’ai eu la chance de pouvoir participer à un grand voyage de presse dans la région de Nantes et ai dégusté pendant 4 jours des centaines de vins de Loire. J’entame donc avec cet article une série sur ce beau vignoble encore sous-exploité et qui recèle de pépites.

Sommaire

Je mettrai à jour ce sommaire au fur et à mesure de la publication des articles de la série.

Vous pouvez d’ores et déjà retrouver mon article (écrit il y a un peu moins d’un an) sur l’appellation Bonnezeaux qui produit de grands liquoreux à partir du cépage Chenin.

Le premier article de cette série est consacré au Muscadet, à la reconnaissance de dix Crus Communaux et au potentiel de garde des grands millésimes.

Présentation du vignoble

Le vignoble du Val de Loire est le 3ème vignoble d’AOP en France ! Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il couvre une superficie de 57 200 hectares plantés qui permettent la commercialisation de 320 millions de bouteilles chaque année. Il est original puisqu’il est très long et horizontal, il suit le cours de la Loire et couvre pas moins de 14 départements !

Il est situé sur le 47e parallèle qui passe également au nord de la Bourgogne et au sud de l’Alsace.

La gamme de vins allant du sec au liquoreux permet aux vins du Val de Loire d’accompagner tout un repas brillamment.

Côté producteurs, le Val de Loire, c’est 6.200 vignerons, 250 négociants et 16 caves coopératives.

Sous-sols et sols

Au centre du val de Loire se trouve le bassin parisien (sédimentaire) dans lequel trône un îlot kimméridgien. À l’ouest, on trouve le Massif Armoricain, à l’est le Massif Central, deux socles anciens.

Cette diversité de sous-sol a entrainé une grande diversité de sols : des roches éruptives du massif armoricain (gneiss, mica, roches vertes et granit) dans le Pays Nantais, des schistes et grès dans l’Anjou, du tuffeau à Saumur. Cela se complexifie encore lorsque l’on arrive en Touraine puisqu’on trouve du tuffeau à l’ouest, des argiles à silex et sables à silex à l’est, des sols argilo- calcaires en coteaux et des graviers légers en bord de Loire. Le centre-loire a des sols calcaire kimméridgien, silex et graves et pour terminer, on trouve en Auvergne des Micaschistes, du grès et du granit !

Climat

Le climat varie également beaucoup d’une partie à l’autre du vignoble puisque le Pays Nantais va logiquement subir l’effet des marées (forte luminosité), l’Anjou-Saumur et la touraine vont avoir un climat semi-continental avec une pluviométrie plus faible (conditions favorables aux vendanges tardives de chenin) et le Centre-Loire a un climat continental avec des températures plus fraiches de presque un degré sur l’année.

Aujourd’hui, 30% du vignoble est conduit à minima en agriculture raisonnée et 11,3% est conduit en bio (moyenne nationale : 9%).

Les cépages du Val de Loire

Les cépages que l’on trouve aujourd’hui dans la région sont la conséquence directe du phylloxera qui a conduit à la re-plantation des cépages les plus adaptés aux sols et aux climats :

• Le Melon de Bourgogne dans le Pays Nantais

• Le Cabernet Franc et le Chenin Blancen Anjou, Saumur et Touraine

• Le Sauvignon blanc dans le Centre-Loire et en Touraine

Les cépages blancs

On compte 3 cépages blancs principaux qui totalisent 85% de l’encépagement : le Melon de Bourgogne, le Sauvignon Blanc et le Chenin Blanc. On trouve également de la Folle Blanche, du Chardonnay, du Chasselas, du Romorantin, du Sauvignon gris ou encore du Tressalier. Les vins sont majoritairement monocépages mais on trouve des assemblages dans un certain nombre d’appellations (et dans les IGP Val de Loire)

Les cépages rouges

Le cabernet franc est le cépage rouge dominant avec 56% de l’encépagement. Le Gamay et le Pinot noir sont les deux autres cépages principaux sont complétés par des cépages accessoires (Grolleau, Cabernet Sauvignon, Côt, Pineau d’Aunis, Négrette). Une nouvelle fois, les vins sont majoritairement mono-cépages.

Les appellations du Val de Loire

Les sous-sols, sols, climats et cépages présents dans la région expliquent la grande diversité des vins du Val de Loire, une région qui compte 51 appellations AOP différentes réparties en 5 régions :

  • Le Pays Nantais où l’on produit à 95% du vin blanc avec notamment les Muscadet. 20% de la production totale du Val de Loire provient de cette région, 68% des vins y sont en AOP.
  • L’Anjou-Saumur qui produit pour 50% du vin rosé, 20% du vin rouge, 19% des fines bulles et 11% des vins blancs avec 89% des vins en AOP (27 et sur la même parcelle, on peut produire plusieurs appellations). Il s’agit de la plus grosse région puisqu’elle produit 38% du total des vins du Val de Loire.
  • La Touraine qui produit majoritairement des vins rouges (51%), mais aussi des vins blancs (27%), des Fines Bulles (17%) et de façon marginale des rosés (5%). Sa production représente 28% de la production totale avec 88% des vins en AOP.
  • Le Centre-Loire qui est une terre de vins blancs (82%) produisant également un peu de vins rouges (12%) et de rosés (6%). 98% des vins sont en AOP !
  • L’Auvergne qui représente seulement 0,8% de la production et où l’on produit presque exclusivement des vins rouges et rosés (92%) avec un peu de vins blancs (8%).

Il est intéressant de noter que l’on compte 6 AOC produisant des vins effervescents (Vouvray, Montlouis-sur-Loire, Anjou, Saumur, Tourraine et Crémant de Loire), que le Val de Loire est le 2ème vignoble français pour la production de vins rosés (après la Provence) et que c’est l’unique région au monde à produire des rosés “tendres”.

Le millésime 2018

Pour compléter cette description, quelques mots sur le millésime 2018 que vous pouvez actuellement trouver chez les vignerons et dans les réseaux de distribution.

Dans toute la France, le millésime 2018 a été le premier depuis longtemps à associer quantité et qualité et il a recueilli tous les superlatifs. La Loire n’a pas échappé aux conditions climatiques exceptionnelles qui ont permis un cycle végétatif parfait.

Le printemps a été très favorable et a permis une floraison remarquablement précoce et de belles sorties de grappes. Il n’y a eu ni grêle ni gel, les vignes ont donc pu se développer sans problématique particulière jusqu’au mois de juin très pluvieux et sa forte pression mildiou qui fut dans l’ensemble bien maitrisée. La chaleur estivale qualifiée d’historique a ensuite accompagné l’épanouissement des raisins dans un très bon état sanitaire avec une grande précocité. Enfin, les magnifiques conditions de récolte offertes de fin août jusqu’en octobre ont permis aux vignerons de réaliser les vendanges sereinement avec des raisins arrivés à parfaite maturité.

Dégustation des vins médaillés au concours des vins de Loire 2019.

Environ 300 vins médaillés au concours des vins du Val de Loire étaient présentés à la dégustation, des vins du millésime 2018 mais également 2017 voire 2016 pour certaines appellations. Voici quelques vins qui ont retenu mon attention !

Effervescents

VOUVRAY

Domaine Escher & Thomas, Vouvray brut



100% Chenin Blanc, vin de base élevé en fûts de chênes, 30 mois sur lattes.
Un nez très minéral avec des arômes de pierre à fusil. La bouche est tranchante, très rafraîchissante.
💶12€

Domaine du Petit Coteau, Vouvray “les Tuffières” 2017



100% Chenin blanc, méthode traditionnelle, élevage en cuves inox avec régulation de la température.
Nez pur, “minéral”, avec une bouche plus ronde que le vin précédent.
💶8,10€

SAUMUR

Bouvet-Ladubay Trésor 2016
85% Chenin blanc, 15% Chardonnay. Méthode traditionnelle, élevage en barriques.
Le nez présente des notes de levures, la bouche est sur la pomme avec une belle persistance.
💶14,10€

Vins Blancs

Saumur Blanc

Château de Parnay, Chemin des murs 2017



100% Chenin blanc, élevage 50% barriques, 50% cuve.
Un nez pierre à fusil avec des notes légèrement fumées. Belle trajectoire en bouche avec un milieu de bouche très élégant et une grande longueur. Superbe vin, coup de coeur des blancs ! ❤️
💶14€

Anjou Blanc

Domaine Dittière, La Cerclerie 2017
100% Chenin blanc, tri de vendange bien mûre puis fermentation et élevage en barrique.
Notes de poire, de fruits frais. Assez boisé à ce stade mais très belle matière grâce à la maturité parfaite des raisins laissant présager une élégante intégration. Bel équilibre entre gras et finesse.
💶7,10€

Domaine Leduc-Frouin, La Seigneurie 2017
Le vin est également encore marqué par son élevage en fûts mais là encore, le potentiel est important, c’est concentré, avec un supplément d’âme, d’intensité.
100% Chenin blanc, vinification et élevage en fûts pendant 12 mois.

💶7,50€

Haut Poitou

Domaine de la Rotisserie, Haut Poitou, Sauvignon 2018



Des arômes floraux typiques du sauvignon au nez, une bouche très élégante avec de la fraicheur en fin de bouche. Agréable !
💶 5,10€

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie

Domaine de l’Aulnaye, Cuvée du Fief de l’Aulnaye 2018
100% Melon de Bourgogne. Pas de fermentation malolactique.
Un muscadet qui à la fraicheur et à la salinité de l’appellation ajoute de la profondeur et une certaine mâche.
💶5€

EARL de la Jousselinière, Cuvée 1670 2018
100% Melon de Bourgogne. Pas de fermentation malolactique.

Le nez est intense et précis. La bouche est plus ronde que le vin précédent mais on a un regain de fraicheur en finale.
💶6€

Vins rouges

Saumur-Champigny

Domaine de Nerleux, Saumur Champigny, Les Nerleux 2018



100% Cabernet Franc, élevage court.
Arômes de fruits rouges et de violette. Précis, chaleureux, avec des tannins souples qui confèrent une finale élégante.
💶7,80€

Domaine des Bonneveaux, Saumur Champigny Vieilles Vignes 2018



100% Cabernet Franc.
Des arômes similaires au vin précédent auxquels s’ajoutent des notes épicées. Un supplément de complexité, avec une structure tannique qui demande à s’assouplir et une longue finale sur la cerise. Prometteur !
💶5,50€

Domaine de Rocheville, Saumur Champigny Le Page 2018



100% Cabernet Franc. Macération pré-fermentaire à froid, fermentation basse température. Elevage en cuve inox. Vin non filtré et en cours d’élevage.
Plus frais et salivant que les précédents, un vin de soif sur le croquant du fruit à ce stade !
💶9,90€

Saint Nicolas de Bourgueil

Quelques remarques générales : sur cette appellation, le millésime 2018 est élégant et concentré là où le millésime 2017 montre des notes épicées, une texture de velours et une bouche plus large.

Touraine

Domaine du Chapitre, Brin d’épice 2017



100% Côt (Malbec).
Un nez profond, sur les fruits noirs et les épices. Très souple en bouche, une belle réussite !
💶7€

Chinon

Maison Couly-Dutheil, Chinon, Baronnie Madeleine 2017
100% Cabernet Franc. Vendanges à maturité optimale – vinif en cuve inox.
Notes de fruits rouges confiturés, puissant (il titre 14,35 degrés !) et avec une grosse structure, il a besoin d’un peu de temps pour s’arrondir, il a la matière pour évoluer agréablement.
💶11,20€


One comment on “Le vignoble du Val de Loire

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *