Vente des Vins des Hospices de Beaune 2019, deuxième partie

Il est 14h32 ce dimanche lorsqu’après une discours introductif du Directeur des Hospices de Beaune rendant hommage aux hospitaliers, une commissaire-priseur de Christies rappelle les frais applicables et lance les enchères pour le 1er lot de la 159ème vente des vins des Hospices de Beaune, un Beaune 1er Cru Cuvée des Dames Hospitalières qui part à 13.000€. Les lots suivants du même vin partiront à 11.000€, quelques pièces à 11.300€. Cela représente une augmentation d’un peu moins de 20% par rapport à la vente 2018.

Vient ensuite le Pommard 1er cru cuvée Dames de la Charité qui s’adjuge entre 14 000 et 16 000€ selon les lots soit une augmentation de 40% !

Les premiers Grands Crus à passer sous le marteau sont les Clos de la Roche Cuvée Cyrot-Chaudron. Le premier lot est mis à prix à 40.000€ mais cela s’accélère très vite : 42.000€, 45.000€, 48.100€, 100.000€, 100.500€, 110.000€, 120.000€, 121.000€, 122.000€, 123.000€, 124.000€, 125.000€, 126.000€ adjugé ! Le deuxième lot part à 126.000€ également et le troisième à 131.000€. Tous trois acquis par la maison Albert Bichot, plus gros acheteur de la vente ! +15/20% par rapport à 2018.

Résultats de la 159ème vente des Hospices de Beaune

Au fur et à mesure de la vente, le tendance à la hausse se confirme et les résultats définitifs indiquent une hausse du prix moyen pour une pièce de 29,5% (+32,6% pour les pièces de rouge, +27,1% pour une pièce de blanc).

La vente a totalisé 13 135 607€ (frais compris), soit le deuxième meilleur résultat pour la vente.

Un nouveau record a été établi pour une pièce de Bâtard-Montrachet : une pièce de Bâtard-Montrachet Cuvée Dames de Flandre a été adjugée 140.000€ hors frais.

La pièce des présidents 2019

CHRISTIE’S IMAGES LTD. 2019

Les enchères pour la Pièce des Présidents sont toujours le moment le plus attendu de la vente et cette année, les deux associations qui se partagent les recettes de la vente de cette pièce étaient l’Institut du Cerveau et de la Moëlle Épinière (parrainé par Tony Parker – qui a lui même acheté deux pièces – et Christophe Lambert) et l’Association Autour des Williams (parrainée par Ophélie Meunier et François-Xavier Demaison).

La Pièce des Président était cette année un Corton Les Bressandes Grand Cru unique (car issu à 100% du climat Les Bressandes et vinifié dans un fût spécial d’une très grande qualité).

Les enchères ont début à 100.000€ et sont très vite arrivées à 250.000€. Les parrains et marraines sont entrées en jeu : “c’est noté 99/100 au guide Tony Parker”, “J’offre deux places pour mon spectacle”, “Ne nous laissez pas comme ça sinon moi j’arrête de boire du Bourgogne, les ventes vont s’en ressentir”.

Si j’avais été très touché lors de la conférence de presse par l’histoire d’Anne-Laure Thomas qui a fondé l’association “Autour des Williams” suite à son parcours du combattant et sa grande solitude après avoir découvert que son fils Marius était atteint du syndrome de Williams et Beuren, c’est Ludivine Griveau, la régisseuse du Domaine des Hospices de Beaune qui a ému les acheteurs et le public hier. Invitée à prendre la parole pour parler de la qualité du vin, elle s’est ouverte, très émue, du fait que sa maman est atteinte d’une maladie du cerveau (comme une personne sur 8 d’après le Pr. Saillant).

CHRISTIE’S IMAGES LTD. 2019

Un acheteur s’est manifesté suite à cette intervention, proposant 260.000€, prix auquel la pièce a été adjugée. Cet acheteur brésilien avait déjà fait l’acquisition des deux pièces qui constituaient la Pièce des Président l’année dernière.

Dégustation du Millésime 2019 des Hospices de Beaune

La veille de la vente, j’ai pu déguster les 50 cuvées mises en vente. J’ai déjà longuement parlé du millésime 2019 en Bourgogne et des choix de Ludivine Griveau dans mon premier article sur la vente que je vous invite à lire.

Les vins du millésime 2019 sont très prometteurs, les blancs possèdent à la fois une grande opulence et une très belle tension et les vins rouges montrent une très belle aromatique, une pureté de fruit avec une remarquable finesse de tannins même si certains sont encore serrés (rien d’anormal).

C’est la première fois que je dégustais les vins des Hospices en primeur et je ne peux que saluer le travail réalisé sur les fûts car ils n’ont à mon sens pas marqué les vins et j’ai cru entendre que ça n’était pas toujours le cas dans le passé. Ce sont des fûts neufs à l’exception de quelques cuvées (Pernand-Vergelesse 1er Cru Les Vergelesses, Monthelie et Santenay il me semble) qui sont vinifiées en fûts de 1 vin.

Voici mes cuvées coup de coeur :



LES ROUGES

Savigny-les-Beaune 1er Cru Cuvée Arthur Girard : concentré, vibrant, très expressif
Auxey-Duresse 1er cru Les Duresse Cuvée Boillot : juteux, un fruit éclatant.
Beaune 1er Cru les Grèves Cuvée Pierre Floquet : floral, sur de jolies notes de fruits rouges. Pur, juteux.
Beaune 1er Cru Cuvée Guigone de Salins : Un très bel équilibre avec de la tension, une certaine minéralité.
Pommard 1er Cru Les Epenots Cuvée Dom Goblet : Gros volume, à nouveau un fruit éclatant et très séduisant. Très belle longueur.
Corton Grand Cru Clos du Roi Cuvée Baronne du Baÿ : Magnifiques notes de cassis et de myrtille, beaucoup de matière mais avec de la finesse et de la souplesse.
Clos de la Roche Grand Cru Cuvée Cyrot-Chaudron / G. Kritter : Très joli fruit au nez, l’attaque est franche, la matière est souple, c’est élégant et très long.
Mazis-Chambertin Grand Cru Cuvée Madeleine Collignon : moins expressif que le Clos de la Roche au nez, mais il est émouvant en bouche, ce n’est pas un vin dense mais plutôt un filet à la fois très fluide et très concentré.



LES BLANCS

Meursault 1er Cru Les Genevrières Cuvée Baudot : Quelle minéralité ! La trame est sublime, d’une grande pureté avec une finale acidulée.
Corton-Charlemagne Grand Cru Cuvée Roi Soleil : Grosse matière, l’acidité est moins importante que sur les autres cuvées.
Corton-Charlemagne Grand Cru Cuvée François de Salins : Plus d’acidité que le précédent, plus de tension, un coup de fouet en fin de bouche qui le porte à un autre niveau et lui donne une grande longueur.
Bâtard-Montrachet Grand Cru Cuvée Dame de Flandres : Intenses notes d’agrumes et florales, beaucoup de matière en bouche, l’ampleur de ce vin qui occupe chaque mm2 de la bouche ! La longueur est ici quasi infinie, on ne peut qu’imaginer comme ce vin deviendra grand !


Dans quelques semaines, les différentes maisons de vin qui ont acheté des lots ou ont été mandatées par des clients particuliers ou entreprises vont récupérer les fûts et commencer l’élevage des vins à leur façon : gestion des fermentations malo-lactiques, choix des fûts – neufs ou non -, bâtonnage ou non, nombre de soutirages, durée d’élevage et choix de la date de mise en bouteille, etc.

Belle et longue vie à ces vins que j’ai déjà hâte de déguster dans quelques années et à l’année prochaine pour la 160ème vente des vins des Hospices de Beaune !


Apparté : il faut se réjouir qu’une telle somme ait été récoltée pour l’Hôpital de Beaune et pour les deux associations mais je ne peux m’empêcher de regarder ces résultats avec une certaines inquiétude car si tous les domaines augmentent leur prix dans de telles proportions en raison de la grande qualité et des quantités réduites de ce millésime 2019, cela ne va que renforcer la bulle qui se créée autour des vins de Bourgogne que bien des amateurs ne peuvent déjà plus s’offrir. Mais nous verrons cela en novembre 2020 lors de la commercialisation du millésime.


Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *